//80 victoires pour les Red Sox

80 victoires pour les Red Sox

Après leur victoire 6-1 mercredi contre les Blue Jays et un jour de repos jeudi, les Red Sox sont repartis à l’attaque hier avec une impressionnante victoire 9-3 contre les Rays à Fenway Park.

TEAM R 1 2 3 4 5 6 7 8 9
RAYS 3 0 0 0 0 2 0 1 0 0
RED SOX 9 3 0 0 5 0 0 1 0 0

Souvent ces deux dernières saisons, les explosions offensives des Red Sox ont coïncidé avec celles de leur All-Star Mookie Betts. Ses prouesses défensives en RF et sa vitesse sur les bases sont tout aussi déterminantes mais depuis le 3 aoûts dernier, Betts n’avait frappé aucun HR. D’entrée de jeu hier, Betts a montré pourquoi il était passé tout près du titre de MVP en 2016. D’abord avec un joli arrêt de volée en pleine course juste avant de s’arrêter au mur, félicité par les fans autour. Puis avec son 19ème HR de la saison, signé Fenway Park, frappé à seulement 310 feet mais pile sur le Pesky Pole dans le champ droit pour 3 runs. Son walk dans la 4ème manche, au milieu des 5 hits des Red Sox, les aida à marquer 5 runs supplémentaires. Le rookie Devers contribua tout autant avec 3 hits et un walk, marquant le 9ème de la soirée pour les Red Sox sur un double de Vazquez dans la 7ème.

Côté pitching, les Red Sox n’ont pas eu à se plaindre du départ de Pomeranz. Le gaucher, acquéri  l’an dernier de San Diego, s’est parfaitement installé dans la rotation et a obtenu hier sa 15ème victoire de la saison, plus haut total d’AL à égalité avec son coéquipier Sale, Kluber et Bauer (Indians) et Santana (Twins). Le début de saison fut compliqué pour Pomeranz, mais depuis le 20 mai il est à 11-2 avec un ERA de 2,78. Hier, le seul point négatif fut un 2-run HR concédé dans la 5ème manche. Pour le reste, seulement un autre hit tout en obtenant 7 strikeouts. Pour le bullpen, le jeune promu Austin Maddox continue d’impressionner en terminant la rencontre. En 7 apparitions cette saison, le releveur n’a concédé aucun run. Hier il fut bien aidé par Bradley, auteur d’un autre très beau catch, pour le dernier out du match.

 

Dans la nuit de mardi à mercredi, les Red Sox s’étaient défaits des Blue Jays en 19 manches, propulsés par un walkoff de Ramirez et 13 manches sans rien encaisser par le bullpen (dont 2 de Maddox). Après ce marathon, Fister était le lanceur partant mercredi pour les Red Sox et une fois encore il a été excellent à l’exception de la 1ère manche. 2 hits, 2 walks, 1 run et puis plus rien le reste de la soirée. 7 manches pour Fister, largement suffisant pour la victoire. Un triple de Bogaerts et un HR de Bradley dans la 4ème furent les moments marquants pour l’attaque des Red Sox, jamais inquiétés au cours de la rencontre.

TEAM R 1 2 3 4 5 6 7 8 9
BLUE JAYS 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0
RED SOX 6 1 0 0 4 0 1 0 0 0

Après avoir subi 3 défaites de suite, les Red Sox ont parfaitement rebondi ces derniers jours avec 3 victoires de suite. Celle d’hier fut la 80ème de la saison, ce qui place les Red Sox en route pour 92 victoires après leur belle saison 2016 à 93 victoires. Leur avance sur les Yankees en tête de la division AL Est est remonté à 4,5 matches après être tombé à 2,5 lundi.

La série contre les Rays continue ce soir avec Sale sur la butte. L’All-Star, qui lutte pour le Cy Young avec Kluber, présente un ERA indigne de 5,49 sur ses 4 derniers départs. C’est une bonne occasion pour redresser la pente. La dernière fois contre les Rays le 8 août, Sale avait réussi 58 manches sans encaisser de run. Cette saison il possède un ERA de 2,48 contre eux avec 49 strikeouts et seulement 6 walks en 29 manches. Des nombres impressionnants qui illustrent l’année historique de Sale. Il pourrait devenir le 3ème lanceur de l’histoire avec plus de 35% de strikeouts sur une saison après Martinez en 1999 et Johnson en 2011 et il ne manque à Sale que 44 strikeouts pour battre le record de la franchise de 313 strikeouts en une saison (Martinez en 1999). Sa réussite a été le moteur des Red Sox cette saison et ils auront plus que jamais besoin de lui en cette fin de saison, à commencer par ce soir.