//Chiefs @ Patriots : un coup sur la tête

Chiefs @ Patriots : un coup sur la tête

Ça y est, la NFL est de retour et comme nous le savons depuis plusieurs semaines, nos New England Patriots commencent à la maison face à des Kansas City Chiefs qui ont les crocs.

Entre deux eaux

Ils étaient attendus, ils sont archi favoris cette saison… et ils répondent présent d’entrée. Un premier drive offensif séduisant pour les Pats et un premier touchdown cette saison pour la recrue Mike Gillislee après moins de trois minutes de jeu, transformé par Stephen Gostkowski. On sent une sérénité dans l’escouade offensive de New England. Et déjà une première belle passe de Tom Brady pour Dwayne Allen, transfuge des Colts. Juste derrière, pour le tout premier down en défense de la saison, un fumble forcé du running back rookie des Chiefs Kareem Hunt, recouvert par Marcus Cannon, lance définitivement les Patriots. Et quelques tentatives plus tard, Tom Brady trouve Rob Gronkowski pour son grand retour et un touchdown qui sera justement refusé après recours à la vidéo. Puis Brady va pour la quatrième tentative avec un demi-yard à parcourir… qui ne le sera pas. Trois points qui s’envolent donc mais les champions en titre semblent déjà sûrs de leur force. Trop ? Peut-être puisque le deuxième drive de Kansas City voit Alex Smith trouver Demetrius Harris et les Chiefs égaliser à 7 partout à 3 minutes de la fin du premier quart-temps.

Rassurés

Un drive efficace côté Patriots qui se conclut à l’entame du deuxième quart par un field goal de 25 yards par Stephen Gostkowski et New England reprend la tête (10-7). Vous avez demandé un stop ? Devin McCourty et Trey Flowers vous ont entendu et forcent un punt dès le premier jeu de tentatives des coéquipiers d’Alex Smith. À noter le très bon début de match de Danny Amendola, souvent sollicité par l’homme aux cinq bagues, tout comme Chris Hogan même si notre numéro 15 est un peu moins en réussite. Et quand TB12 fait appel à Mike Gillislee, l’ancien des Bills répond présent avec 4 jeux d’affilée pour ramener les hommes de Bill Belichick en redzone et même s’offrir un doublé pour leur donner 10 points d’avance (17-7) à la moitié du deuxième quart-temps. L’impression visuelle est édifiante : lorsque New England attaque, on se demande qui pourra les arrêter cette saison. D’autant qu’ils sont bien aidés par un Smith trop peu en réussite, malgré ce touchdown de début de match. Les punts se succèdent et dernier moment chaud pour notre défense : Malcolm Butler est sanctionné d’une interférence de passe qui permet finalement à Kareem Hunt et Cairo Santos de ramener des Chiefs qui semblaient pourtant dépassés à 17-14 à la mi-temps.

Du bon et du moins bon

Le troisième quart-temps reprend avec Kansas City à l’attaque et pénalisée. Une grosse défense de Malcolm Butler sur 3ème et 5 fait respirer les Pats avant un deuxième three and out de la partie pour Brady qui ne présage rien de bon. Si bien que Tyreek Hill profite d’un énorme oubli de Gilmore et McCourty pour un touchdown de 75 yards et donne la tête aux Chiefs pour la première fois du match (21-17). Et comme si tout cela n’était pas suffisant, Dont’a Hightower sort blessé au genou droit, semant encore plus le doute dans la défense des Patriots. Cela ne l’empêche pas de forcer le punt pour un drive offensif qui commence dès le milieu de terrain. Une énième pénalité contre KC amène NE à 1 yard de l’en-but pour ce qui sera le 3ème touchdown de la soirée pour Mike Gillislee ! Ce hat-trick permet à New England de reprendre la tête (24-21) à 5 minutes de la fin de la troisième période. Un autre stop (toujours sans Hightower) et ce malgré deux pénalités consécutives et les vainqueurs du Super Bowl LI sont de retour en redzone avec un touchdown justement refusé à James White, Brady ayant franchi la ligne de scrimmage avant sa passe. Gostkowski donne 6 points d’avance à New England (27-21) à l’orée de la dernière période.

Assommés

Et elle débute de la pire des manières. Un énorme jeu où Kareem Hunt est mis sur orbite par Alex Smith pour un touchdown de 78 yards (!) qui permet à Kansas City de reprendre la tête (28-27). Autre mauvaise nouvelle, Danny Amendola quitte le match en début de quatrième sur commotion et les choix douteux de Tom Brady s’enchaînent à moins de dix minutes de la fin du match. Tout cela mène à un troisième touchdown de la partie pour Kareem Hunt (lui aussi) et une avance de 8 points pour les Kansas City Chiefs (35-27) avec seulement 5 minutes à jouer. La faiblesse offensive de la deuxième mi-temps attend son paroxysme dans la dernière période. Croyez-le ou non mais une minute plus tard Charcandrick West s’en va marquer son TD personnel pour un score final de 42-27. Les Patriots ont encaissé 21 points en 11 minutes dans ce dernier quart-temps, à domicile. Tom Brady, totalement perdu, termine à 16/36, 267 yards et 0 TD quand Alex Smith signe un 28/35, 368 yards (pour la 7ème fois de sa carrière seulement à 300+ yards) et 4 TD. Le rookie Kareem Hunt a commis un fumble sur sa première prise de balle et a ensuite marqué 3 touchdowns et parcouru 246 yards au total. Au rang des satisfactions côté New England, Mike Gillislee évidemment. Il est le seul Patriot à avoir marqué 3 touchdowns lors du premier match d’une saison avec Rob Gronkowski en 2015. Danny Amendola a atteint les 100 yards en 6 réceptions avant sa sortie sur blessure. Mais cette défense (cette équipe, vraiment) a montré des lacunes évidentes, qu’il faudra corriger pour le prochain match à La Nouvelle-Orléans pour y affronter les Saints de Drew Brees.